<
Bienvenue sur le Portail de
l'Église Méthodiste Unie Côte d'Ivoire
Méditation du Jour

Vous êtes à:
  Home > Education      
LES ÉCOLES MÉTHODISTES D'HIER A AUJOURD'HUI

 

 

Le Méthodisme a 100 ans de présence en Côte d’Ivoire. Les 4 piliers qui fondent sa solidité sont :

  • L’évangélisation
  • La santé pour tous
  • L’aide à la paix et la justice sociale
  • Et l’éducation de qualité pour tous

Le dernier pilier qu’est l’éducation au travers des écoles méthodiste a forgé et accompagné l’émergence de la Côte d’Ivoire moderne.
Que de cadres et intellectuels éminents d’ici et d’ailleurs sont sor tis de notre système d’enseignement !

L’éducation méthodiste a toujours été aux cotés de l’État de Côte d’Ivoire comme un acteur déterminant dans la maturation intellectuelle, morale et spirituelle de la jeunesse vivant dans notre pays depuis de 80 ans.

Il est aujourd’hui juste et bon pour l’état, l’église et les écoles de manifester leur reconnaissance à DIEU, le Dispensateur de l’intelligence, pour sa fidélité.

En reconnaissant et en récompensant les mérites de ceux d’entre les apprenants (élèves) et les encadreurs qui ont illuminé par l’excellence de leur travail la famille de l’éducation, l’Eglise Méthodiste Unie Côte d’Ivoire, avec à sa tête son éminence BENJAMIN BONI le BISHOP, montre sa dimension citoyenne et sa volonté réelle d’aller en PLEINE EAU AVEC JESUS CHRIST L’ESPERANCE DU MONDE .

 

 ÉVOLUTION HISTORIQUE DES ÉCOLES MÉTHODISTES



Introduite en Côte d’Ivoire1 vers la fin du XIXe siècle, la religion Protestante s’est aussitôt répandue sur le littoral, précisément à Assinie, Grand-Lahou, Grand-Bassam, Sassandra, Tabou et Abidjan , sous les auspices des frères venus des pays de la sous région comme le Dahomey (actuel Bénin), la Gold Coast (actuel Ghana), le Togo, la Sierra Léone, le Libéria, à la recherche d’emploi.

Ces pionniers du protestantisme en Côte d’Ivoire dispensaient, parallèlement aux leçons bibliques, l’enseignement général élémentaire dans des locaux modestement construits qui, à la fois, servaient d’abris de culte et de salles de classe appelés à cet effet « Sunday School » (Ecole de Dimanche) avec comme supports didactiques, des documents en anglais et en fanti (langue du Ghana).

Ce type d’enseignement suit son cours jusqu’en 1924 où avec l’arrivée du Pasteur missionnaire Révérend John PLATT, des démarches en vue de l’officialisation des établissements furent entreprises. L’anglais et le fanti étant interdits, c’est le français, langue du colonisateur qui servait dans les écoles de langue de communication aux moniteurs Béninois, Togolais, Camerounais.

Ces moniteurs vivaient des contributions de quelques parents ainsi que des grâces du missionnaire blanc. Ce fut la première réforme marquée par le passage de la clandestinité à la légalité.

Les écoles Méthodistes fonctionnèrent ainsi jusqu’en 1926 où après les assises du synode de la même année, l’Eglise obtint l’autorisation de normaliser le cycle primaire de son enseignement. Ainsi, les écoles de Grand-Lahou (1929), Abidjan plateau (1931), Dabou (1933) et Grand-Bassam firent leur entrée sur la scène de l’école ivoirienne sous la houlette des missionnaires. Placées sous l'autorité des circuits, les écoles se sont fédérées en direction centrale puis érigées en direction générale. les personnes ci-après en
ont assuré la direction nationale :

 

MISSION ET ORGANISATION DES ÉCOLES MÉTHODISTES


Avec 17 écoles préscolaires, 46 écoles primaires et 8 écoles sécondaires, la Direction Générale des Ecoles Méthodistes assure les missions suivantes :

  • définir et mettre en œuvre la politique éducative conformément à la vision de l’Eglise Méthodiste ;
  • concevoir tous les projets de développement des Ecoles Méthodistes ;
  • assurer le recrutement, la formation et la gestion des personnels de toutes les catégories professionnelles ;
  • élaborer et exécuter le budget annuel ;
  • représenter l’Eglise partout où sont traités les problèmes d’éducation

Au niveau de l’Enseignement Primaire, les Écoles Méthodistes participent chaque année à la formation de 11000 enfants dont environ 48% de filles, tandis que les Cours Secondaires enregistrent un peu plus de 5000 élèves dont environ 49% de filles. 

 

 

 L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR METHODISTE

 

L'Université Méthodiste de Côte d'Ivoire est le fruit d'une vison qui date des années 20 .Elle se présente aujaurdhui, a la suite des écoles maternelles primaires et secondaire Méthodistes ,comme un ensemble de trois structures de formation universitaire :

 

1 - L'Institut Supérieur de Théologie d'Abadjin-Doumé (ISTHA) forme les pasteurs jusqu'a la licence et Master

2 - Le Conservatoire Mhéthodiste des arts et métiers de Côte d'Ivoire (CMAMCI) qui forme au Brevet de Technicien Supérieur (BTS) .

3 - Les UFR des Sciences juridiques ,Administratives et Politique ; des Sciences Economiques et de Gestion ; des Langues ,Civilisations et Communication .

 

Université d'exelence ,membre du réseau international des Universités Méthodistes ,l'UMECI vous offre un environnement propice aux études .

 

 

Financer un Projet